Conclusion  
  
Une articulation vit par et pour le mouvement et c'est, en fait, le seul bénéfice d'une musculation qu'il faut beaucoup plus voir comme un entretien de la mobilité articulaire que comme un renforcement musculaire.

Il est évident que l'on a rarement l'un sans l'autre, mais il faut orienter et privilégier le travail vers la souplesse plus que vers la force : la bonne vieille gymnastique suédoise ou le Taï Chi serait peut-être des retours à une certaine sagesse.

On ne souffre jamais d'un manque de force, mais d'un manque de souplesse.

(c) 2005 - 2007 epocrat.com