Micro particules atmosphériques  
  
Ce n'est pas un coup de gueule, mais, au contraire, un compliment :

8 juillet 2007...


...Une décision que tous les asthmatiques, les bronchitiques, les allergiques attendaient depuis longtemps : l'annonce, donc avec un temps d'avance, des pics de pollution aux micro particules.

Il s'agit de "poussières", donc il est plus facile de s'en préserver que lorsqu'il s'agit de gaz, ne serait-ce qu'en évitant, ces jours là, les activités sportives qui, même si elles sont bénéfiques, ont pour conséquence immédiate d'augmenter tant la fréquence respiratoire que son amplitude.

Si l'air est pollué, il est très probablement inutile de tout faire pour en respirer plus !


14 avril 2007
, 14 heures 12 puis 14 heures 25.

Ces deux photos prises avec le même appareil numérique professionnel, au fonctionnement qui ne peut être sujet à caution, avec des réglages habituels, et surtout sans traitement en post-production, montrent un ciel d'une "qualité" de lumière totalement anormale en même temps que la température était particulièrement élevée, étouffante, sans un souffle d'air.

Dans l'avenir, et grâce à cette décision, de telles journées pourront, sans doute, être prévues et annoncées à l'avance.

Les personnes sensibles des voies respiratoires seront, ainsi, à même de prendre leurs précautions et leurs dispositions afin d'en réduire les conséquences.

Nous remercions, donc, Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat à l'Ecologie.

(c) 2005 - 2007 epocrat.com